Perrine DeLuiset (1987-present)

31 Jan

C’est une écrivaine de renom qui s’est fait connaître avec une trilogie de livre qui raconte l’histoire d’enfants perdus sur une île déserte. Perrine , née en 1987, est célibataire, ouverte et accessible, râleuse et émotive et malgré son succès, elle reste humble et les pieds sur terre. Quand elle se fait reconnaître de temps en temps dans la rue, elle signe gentiment un autographe à ceux qui lui demande.

Elle à passée toute son enfance avec son grand frère, Camille, à saint martial, un petit village de l’Ardèche, où elle y garde plein de souvenir. Son père, Patrick, était medium de profession. Il meurt en 1993, Perrine n’avait que 8 ans. Sa mère déprime et se laisse vivre, son frère part en inde et fuit la famille. Perrine elle, est recueillie par sa grand-mère, Henriette, seule survivante du coté paternel, qui vie en région parisienne et qui a pratiquement pris la place de Patrick dans l’éducation de Perrine qui lui est restée très attachée.

Alors que Perrine entre au collège, Henriette rencontre Pierre, un libraire passionné par la littérature et les vieux livres. Perrine voue peu à peu à cet homme une grande admiration, et reste des heures entières dans les rayons de sa petite boutique, à l’écouter raconter des histoires. Elle le considère, très vite, comme son père adoptif, qui lui donne peu a peu l’envie d’écrire ses propres histoires.

Après ses études littéraire, Perrine se met à travailler dans la librairie de Pierre. En parallèle elle écrit de petites histoires qu’elle publie chez « rive droite » une maison d’édition dirigée par Henri Ferbant. Cela lui permet de vivre mais sans développer sa renommée.

Quand Perrine a perdu son père, elle a commencé à faire des rêves de plus en plus intense et réaliste. De ce fait elle a le sommeil très lourd. C’est d’ailleurs d’un de ces rêves quelle a tiré l’histoire de ces bouquins.

Une nuit, alors que Perrine est en train de dormir, (elle a 20 ans) elle se met a rêver intensément de ce qui sera la base de l’histoire de sa trilogie de livres. On découvrira (dans une ou deux saison) que cette histoire que Perrine croyait issue d’un rêve et totalement imaginaire, est réellement arrivée a des enfants dans le monde réel dans les années 60.

Juste avant le commencement de la série Henriette décédera, ce qui déclenchera ses premières visions.

Un beau jour donc, elle à ses premières visions d’événements passés. Mais à chaque fois que c’est vision se déclare elle reste figée comme inconsciente. La particularité de ses visions c’est qu’elle ressent les mêmes sentiments que les victimes, la peur l’amour, la joie ou la tristesse. Ces sentiments l’animent à poursuivre ses enquêtes et l’imprègne pendant toute la durée de celles-ci.

Elle apprendra au cours des premiers épisodes quelle peux déclencher ses visions simplement en imaginant ce qu’on pu ressentir les victimes.